Le fichier TAJ est quoi ?

Le fichier TAJ remplace des fichiers STIC de la police nationale et JUDEX de la gendarmerie nationale qui ont été définitivement supprimés. Ce fichier comporte 87 millions d’affaires et 18,9 millions de fiche de personnes mises en cause.

Qui est le responsable du traitement du fichier TAJ ?

Ministère de l’intérieur (DGPN et DGGN).

Quelles sont les finalités poursuivies par le traitement des données relatives au fichier TAJ ?

Recherche dans le cadre des enquêtes judiciaires et administratives.

Quelle est la base juridique du traitement des données relatives au fichier TAJ ?

les articles 230-6 à 230-11 du Code de la procédure pénale.

Quelles sont les catégories des données traitées via le fichier TAJ ?

  • Donnes relatives aux mis ne cause et aux victimes: sur les personnes physiques (identité, surnom, alias, situation familiale, nationalité, adresses postales, adresses électroniques, numéros de téléphone, date et lieu de naissance, profession, état de la personne, signalement, photographe).; sur les personnes morales (raison sociale, enseigne commerciale, sigle, forme juridique, IRCS, SIREN, SIRET, lieu du siège social, secteur d’activité, adresse postale, adresse électronique, numéro de téléphone)
  • Données relatives aux personnes faisant l’objet d’une enquête ou d’une instruction: Au-delà des données ci-dessus mentionnées, faits, objets de l’enquête, lieux, dates de l’infraction, mode opératoires, données relatives aux objets.

Quelles sont les critères d’inscription?

Les personnes en lien avec des infractions comme la mort, les blessures graves et les disparitions au sens de l’article 74 et 74-1 du code de procédure pénale sont destinées à être inscrites sur le fichier TAJ.

Quelle est la durée de conservation des données sur le fichier TAJ ?

  • 20 ans concernant les personnes mises en cause majeures;
  • 5 ans concernant les personnes mises en cause mineurs;
  • 15 ans concernant les victimes;

Quelles sont les destinataires du fichier TAJ ?

Les personnes habilitées pour les besoins d’enquêtes judiciaires et administratives (à titre d’exemple, les agents de la police et gendarmerie nationale exerçant les missions de police judiciaire, les douanes judiciaires, les magistrats du parquet, les agents des services judiciaires habilités par le procureur de la république, les agents du service national des enquêtes administratives de sécurité, etc.)

Comment exercer le droit d’accès au fichier TAJ ?

Les personnes concernées sont un droit d’accès et de rectification directe à ce fichier qu’elles doivent exercer auprès du ministère de l’intérieur (article R.40-33 II du code de procédure pénale).

Le ministère de l’intérieur doit répondre dans un délai de deux mois à compter de la date de réception de la demande.

En cas d’une réponse incomplète ou d’absence de réponse, la CNIL peut être saisie pour l’exercice indirecte de ces droits.

Pour plus d’information sur le site de la CNIL..

#

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DPOINFO-AVOCATS (DIA)
@dpo_info

  • Droit des étrangers (Entrée, séjour, éloignement, asile, nationalité, etc.) https://t.co/GOX0SdM2SH
    about 1 mois ago
  • 📢@CNIL publie des lignes directrices modificatives et sa recommandation sur les cookies et autres traceurs https://t.co/GDNGrtgWwU
    about 2 mois ago
  • {{ keyword }} https://t.co/g7khsP7esk
    about 2 mois ago
  • Audit de conformité de votre site internet https://t.co/XLj5P95zFC
    about 2 mois ago
  • Rédaction de vos contrats informatiques https://t.co/dyqZrwm5n1
    about 2 mois ago
  • Rédaction de vos CGV / CGU https://t.co/tY0CkRqKc5
    about 2 mois ago
  • Rédaction de votre politique de confidentialité / de cookies https://t.co/DaB3FDKmTW
    about 2 mois ago
Publications récentes :
Archives